Mhhhhh, le dernier post date de février... A mon avis, vous êtes nombreux à avoir déserté le blog depuis. Allez, c'est pas grave, il fallait que je vous montre la dernière construction. Si vous avez suivi les derniers développements, vous savez que j'ai détruit un très ancien bâtiment, puis que nous avons coulé de nouvelles fondations, et depuis, il pleuvait, pleuvait, pleuvait.... Jusqu'en juin. Alors seulement, nous avons pu couler la chape, éléments essentiel pour la suite de la construction, puisque c'est sur cette dalle que nous devions tracer l'épure du nouveau bâtiment. Pour ceux qui nous suivent depuis le début, vous savez que nous avons fait appel à Jérôme, un wwoofer, lors de la construction de la chèvrerie et de la fromagerie. De façon très opportune, nous avons fait appel au même qui entre temps termine une formation de charpentier. Il accepte, et ce sera donc sa première charpente. Et moi aussi.

Après avoir élaboré les plans, j'ai commandé le bois, et hop, nous voilà partis. Scie circulaire, perceuse et ciseaux à bois seront nos compagnons pendant les 10 premiers jours. Dieu que ça n'avance pas !!! Du traçage, du traçage, et encore du traçage. Au millimètre, tout le temps. 35° toute la journée, et en plein soleil. Rien n'avance, rien n'est visible. Et puis un beau jour, c'est l'assemblage de la première ferme. Tout s'ajuste à merveille. Perçage, chevillage, quelques coups de masse à droite et à gauche. On mesure et remesure, les axes et les diagonales. Tout doit tomber bon au demi centimètre près. 

Et puis on lève l'ensemble, grâce au tracteur et un moufle prêté par mon père qui sera d'une utilité redoutable. Et là encore, tout se passe bien. L'ensemble semble vaciller, se tord un peu, et c'est bien normal quand on voit la finesse des pieds. Vite on contrevente tout ça, et on souffle un peu, bien contents que que les trous de fixation dans le béton correspondent avec ceux du poteau.

Super voisin viendra nous aider pour la deuxième ferme avec son tracteur, car il nous fallait alors une nacelle pour fixer les premières pannes.

Le lendemain, nous levons la troisième ferme, puis deux jours après la quatrième, Cette dernière nous donne du fil à retordre car il faut la lever en sens inverse des autres à cause du poteau EDF, et nous avons eu un peu de casse à ce moment, là, mais rien de grave. Faut savoir que c'est la Logan qui l'a levée cette dernière ferme, avec l'attache remorque. Bonne bagnole ça, la Logan.

Après avoir fixé les dernières pannes, au soleil couchant, Jérôme est reparti le lendemain matin. Il part dans quelques mois faire un tour du monde en catamaran, entre 6 mois et 5 ans selon ses prévisions. Ca laisse de la marge.

épure

taille

assemblage

levage

levage 2

calage 1ere ferme

2ieme ferme

3ieme ferme

fini

fini 2