Ce qui est génial dans tout ce qu'on vit depuis 2 ans, c'est qu'on a la sensation de vivre des débuts presque chaque jour. Nous gravissons la montagne un peu plus chaque matin, nous distinguons le chemin tortueux qui mène au sommet, et bien souvent, nous le voyons disparaitre derrière une colline, et réapparaitre un peu plus loin. Il arrive que nous perdions de vue le sommet, qui se voile derrière un nuage, et parfois, c'est tout le massif qui est dans la brume. La marche continue. Et puis, un bel éclat de soleil asperge la montagne d'un lumière crue. Elle n'a jamais été aussi proche. On dirait même que c'est elle qui est venue à nous.

C'est un peu ce que j'ai pensé lorsque j'ai vu arriver le terrassier et sa pelleteuse, le maçon et ses parpaings, ses cordeaux et sa ferraille. Je me suis dit: enfin, ça commence, soulagé et anxieux à la fois. Soulagé car nous n'avons plus beaucoup de temps; soulagé parce que la météo est avec nous, et qu'en même temps les prairies poussent. Anxieux parce que ce bâtiment, c'est nous qui l'avons conçu, et nous savons qu'il a des défauts,ceux que nous connaissons, et ceux que nous allons voir bientôt. C'est là dedans que nous investissons toutes nos économies, et un peu plus encore.

Maiiiiiiiis, je vais vous gacher la soirée avec ma prose. Venons en aux faits.

terrassement: fini

fondations: finies.

évacuations: en cours d'installation ainsi que la plomberie.

dalle pour la fromagerie, couloir d'alimentation et quai de traite coulés la semaine prochaine.

restera à attendre le charpentier, pour début décembre.

En attendant, on posera le carrelage sur le sol de la fromagerie, et on attendra les parois de la dite fromagerie, livrée en kit.

Allez, zou, je vous balance les photos, et je vais me coucher.

travaux_et_ch_vres_nov_2010_002travaux_et_ch_vres_nov_2010_006travaux_et_ch_vres_nov_2010_008travaux_et_ch_vres_nov_2010_032travaux_et_ch_vres_nov_2010_031travaux_et_ch_vres_nov_2010_016