Aujourd'hui, nous avons fait une petite folie. Peut être une grosse d'ailleurs. Mais on verra bien.

Nous avons acheté un nouveau bouc, pur anglo nubien. Le voyage a été long (6 heures aller/retour), et le pauvre animal se retrouve un peu perdu chez nous. Il ne se laisse pas trop approcher, il est inquiet. Nous avons du l'isoler pour l'instant, le temps qu'il prenne ses marques, parce que s'il venait à s'échapper, on n'est pas sûr qu'on pourrait le rattraper.

Nous n'avons donc pas fait de photo tout de suite, préférant lui foutre la paix pour l'instant. Par contre, on a une photo de son papa.

papa_ramses

Belle bête, pas vrai ? Le fiston a l'air plus doux à côté, presque efféminé, et pourtant, il est plus gros que chacun de nos boucs, alors qu'il est plus jeune.

Sinon, les ballades avec le reste du troupeau sont quotidiennes. Nos chevrettes sont très belles (et je suis trèèèèèès objectif) et relativement dociles en sortie. Il me suffit parfois d'aboyer pour remettre tout le monde sur des rails. Oui, j'avoue, j'aboie. C'est parce qu'on n'a pas encore notre chien. Dans quelques mois normalement. D'ici là, j'aboierai tant qu'il faudra.

Les saillies sont pour bientôt. Chacun(es) se tient prêt dans les starting blocks. On sent bien que la tension est montée ces derniers temps. Nos deux boucs s'arrosent copieusement d'urine plusieurs fois par jour afin de subjuguer ces demoiselles par le biais d'un fumet délicat. Personnellement, nous, on trouve que ça pue et on veut plus les toucher, parce que sinon, l'odeur reste gravée sur la peau. Aucun savon n'en vient à bout. Le papier de verre à la rigueur. La soude, c'est plus sûr.

Pour le bâtiment, ça y est ENFIN. Nous avons l'accord OF-FI-CIEL de construire ce #$@}& de bâtiment. Par contre, nous rencontrons des difficulté pour trouver des artisans qui se libèrent vite vite vite. Aucun ne veut lâcher ses chantiers en cours pour nous sauver la vie. C'est pas grave, on va trouver quand même. PO-SI-TIF.

Et quoi d'autre? Ben c'est déjà pas mal pour un dimanche